Thrilling Salomé**



"As a man, I’m flesh and blood: I can be ignored, I can be destroyed. But as a symbol … as a symbol, I can be incorruptible, I can be everlasting."
Ok, j’ajoute:

Allonge toi, regarde et propose toi au ciel;
Tu le vois bien, il ne veut pas de toi,
NOIRCEUR, le mot existe pour que tu continues point
Et puis virgule(l’écrire nul ouais, c’est pour voir si tu lis)
Il ne veut pas de toi, le ciel, tu t’en fous, ton horizon vise trop loin,
Tu le regardes, tu le piétines,
Pointillés ta race.
Bâtard, je viens de tout, personne ne m’a abandonné.
Je suis le seul à y croire, c’est comic. Merci de me vendre.
Je te piétine
De mes bottines
Je te range
De mes ailes
Je t’engloutis.
J’arrive
ne m’attends pas
Ma noirceur est déjà là.
Le noir, comme couleur, j’veux dire,c’est simple et c’est concis, Batman c’est bien nan? Il m’énerve tellement que je l’aime tellement.
Tu vois le symbole?
Souviens t’en c’est bien.
Si profond qu’on ne l’exprime pas. Ou ici et là, tu es là? tu me suis,
Mon noir, tu le ressens. j’espère, sinon, je m’en vais.
Prétentieuse,même pas,
Ici, c’est cool, une personne et demi, sais qui je suis, c’est c’que je suis. Shame on me.
Rime pauvre, j’adore ça, si facile, je ne peux pas m’empêcher:
1/ de mettre je. (égocentrisme et système binaire, l’impression de dire tout et rien)
2/ d’être pauvre et de ne pas oser.
Joker si seulement j’pouvais le choper, je le clouerais
Au dessus
De ma porte d’entrée 
Pour me souvenir où je vais.
Non mais sinon, [“I come back” depuis le début, au cas où t’y croyais, depuis the dark knight moi perso, je ne te crois plus]
Je te piétine la face, à coup de rangers, cirées.
Parce que j’ai que ça à faire,
Que de nettoyer ta vie des méchants.

/ N.ø.N ///
Aoû 25

"As a man, I’m flesh and blood: I can be ignored, I can be destroyed. But as a symbol … as a symbol, I can be incorruptible, I can be everlasting."

Ok, j’ajoute:
Allonge toi, regarde et propose toi au ciel;
Tu le vois bien, il ne veut pas de toi,
NOIRCEUR, le mot existe pour que tu continues point
Et puis virgule(l’écrire nul ouais, c’est pour voir si tu lis)
Il ne veut pas de toi, le ciel, tu t’en fous, ton horizon vise trop loin,
Tu le regardes, tu le piétines,
Pointillés ta race.
Bâtard, je viens de tout, personne ne m’a abandonné.
Je suis le seul à y croire, c’est comic. Merci de me vendre.
Je te piétine
De mes bottines
Je te range
De mes ailes
Je t’engloutis.
J’arrive
ne m’attends pas
Ma noirceur est déjà là.
Le noir, comme couleur, j’veux dire,c’est simple et c’est concis, Batman c’est bien nan? Il m’énerve tellement que je l’aime tellement.
Tu vois le symbole?
Souviens t’en c’est bien.
Si profond qu’on ne l’exprime pas. Ou ici et là, tu es là? tu me suis,
Mon noir, tu le ressens. j’espère, sinon, je m’en vais.
Prétentieuse,même pas,
Ici, c’est cool, une personne et demi, sais qui je suis, c’est c’que je suis. Shame on me.
Rime pauvre, j’adore ça, si facile, je ne peux pas m’empêcher:
1/ de mettre je. (égocentrisme et système binaire, l’impression de dire tout et rien)
2/ d’être pauvre et de ne pas oser.
Joker si seulement j’pouvais le choper, je le clouerais
Au dessus
De ma porte d’entrée
Pour me souvenir où je vais.
Non mais sinon, [“I come back” depuis le début, au cas où t’y croyais, depuis the dark knight moi perso, je ne te crois plus]
Je te piétine la face, à coup de rangers, cirées.
Parce que j’ai que ça à faire,
Que de nettoyer ta vie des méchants.
/ N.ø.N ///

(Source : jeanvaljeans)

red-lipstick:

Lucky Devil 7 aka Richard Russell - Trench 13, 1970
Collages: Cut
"Deux points à la ligne
La lune de miel est terminée, maintenant, je vomis et je pleure.
J’espère seulement que mon ange me surveille,
et qu’il m’aide à aimer, aphrodisiaque c’est pas la peine, pas besoin de sueur.
Ce que je veux, c’est fermer les yeux, et savoir que tu es là.”
Aoû 24

red-lipstick:

Lucky Devil 7 aka Richard Russell - Trench 13, 1970

Collages: Cut

"Deux points à la ligne

La lune de miel est terminée, maintenant, je vomis et je pleure.

J’espère seulement que mon ange me surveille,

et qu’il m’aide à aimer, aphrodisiaque c’est pas la peine, pas besoin de sueur.

Ce que je veux, c’est fermer les yeux, et savoir que tu es là.”

Aoû 23

cross-connect:

Anna Gillespie born in Surrey in 1964 is a Bristol based artist producing drawings and representational figurative sculpture using contemporary disposable materials and bronze.

She studied philosophy, politics, economics at Wadham College, Oxford and then International Relations at the London School of Economics. In 1988 Anna returned to sculpture, taking a City and Guilds in Stone Masonry and Carving in Bath before going to the Centro d’Arte, Verrocchio, Italy to work as studio assistant to sculptor, Nigel Konstam. Anna then completed an MA in Fine and Media Arts in Cheltenham. Anna now lives and works in Bath and is represented by the Beaux Arts galleries in Bath and London.

                                     :-)

(via crossconnectmag)